Dernier Quartier le 25 janvier 2022

Pleine Lune le 16 février 2022 à 16h57 T.U. (17h57 à Paris)

Comment satisfaire les besoins collectifs de sécurité et de prévoyance tout en assurant le bien-être et les besoins personnels variés des individus ?

L’envie de rugir, de se libérer du carcan rigide de la bienséance, d’exprimer et de revendiquer la prise en compte de ses besoins personnels sont légitimes. Malgré les appâts rances, les besoins individuels ne sont pas en opposition avec les besoins collectifs d’évolution sauf à réduire cette évolution à la satisfaction de besoins matériels prédéfinis par la peur. Défier pour rencontrer. L’exploration commence où s’arrête le cadre. Rien n’est séparé, tout à sa place.

Il y a assez de place dans les parterres pour que s’épanouissent les fleurs, il y a assez de place dans le champs pour que chaque grain de blé rende un épi généreux, il y a assez de place dans les branches de l’arbre de la Vie pour chaque oiseau de l’Esprit.

Le symbole sabien du Soleil est à 28° Verseau : “Un arbre abattu et scié pour assurer une réserve de bois pour l’hiver”.

Le symbole sabien de la Lune est à 28° Lion : “De nombreux petits oiseaux sur une grosse branche d’un grand arbre”.

Entre avidité personnelle et transcendance de l’ego, invitation à revoir ce que l’on pense laisser comme contribution durable à l’évolution de l’Humanité.

L’assimilation d’une discipline collective pleinement acceptée, responsabilité de groupe basée sur une loi et une foi collective, et la volonté d’assumer individuellement l’autorité nécessaire à l’exercice de cette responsabilité, peuvent nous y aider. La visée reste globale et collective.

Recherche d’une adéquation entre être soi et être élu, exaltation ou assomption joyeuse de l’âme, ou du Soi, à travers la contribution de l’ego. Je suis qui je suis.

Le symbole sabien du Soleil est à 6° Verseau) : “Une silhouette masquée accomplit des actes ritualistes dans un mystère”.
Le symbole sabien de la Lune est à 6° Scorpion : “La ruée vers l’or arrache les hommes à leur sol natal”.


Pleine Lune le 16 février 2022 à 16h57 T.U. (17h57 à Paris)

Comment satisfaire les besoins collectifs de sécurité et de prévoyance tout en assurant le bien-être et les besoins personnels variés des individus ?

L’envie de rugir, de se libérer du carcan rigide de la bienséance, d’exprimer et de revendiquer la prise en compte de ses besoins personnels sont légitimes. Malgré les appâts rances, les besoins individuels ne sont pas en opposition avec les besoins collectifs d’évolution sauf à réduire cette évolution à la satisfaction de besoins matériels prédéfinis par la peur. Défier pour rencontrer. L’exploration commence où s’arrête le cadre. Rien n’est séparé, tout à sa place.

Il y a assez de place dans les parterres pour que s’épanouissent les fleurs, il y a assez de place dans le champs pour que chaque grain de blé rende un épi généreux, il y a assez de place dans les branches de l’arbre de la Vie pour chaque oiseau de l’Esprit.

Le symbole sabien du Soleil est à 28° Verseau : “Un arbre abattu et scié pour assurer une réserve de bois pour l’hiver”.

Le symbole sabien de la Lune est à 28° Lion : “De nombreux petits oiseaux sur une grosse branche d’un grand arbre”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.